Peur de l’avion : comment gérer son anxiété ?

Sur le plan statistique, on affirme que l’avion est le moyen de transport le plus sécurisé. Or, de nombreuses personnes ont peur de ce moyen de transport. D’autres ont en même développé une phobie. Pour ces personnes, embarquer à bord d’un avion entraîne rapidement une anxiété qui se manifeste le plus souvent par l’hyperventilation. Pour maîtriser la situation, différentes solutions existent, dont la méthode buteyko.

Pourquoi les gens ont-ils peur de l’avion ?

Les raisons sont nombreuses. L’Homme est par nature un être terrestre. Donc, prendre de la hauteur n’est pas une chose évidente ni rassurante. Le subconscient agit automatiquement et provoque la peur en envoyant une information au cerveau indiquant qu’on est en situation de danger. Pour plus d’un, les crashs d’avion n’arrangent pas les choses. La peur se manifeste de façons différentes. La conséquence la plus courante est l’hyperventilation. Celle-ci est engendrée par une crise de panique aiguë. Chez d’autres personnes, ce phénomène peut même entraîner une phobie. L’hyperventilation est difficile à maîtriser. Elle se traduit par une augmentation de la fréquence respiratoire. Le nombre de cycles respiratoires augmente. La respiration n’est pas simplement rapide, mais est également trop ample. Le volume d’air inspiré et expiré augmente. Or, le fait d’expirer trop diminue le taux de CO2 sanguin. On éjecte trop de CO2. Ce dernier est pourtant indispensable à l’assimilation de l’oxygène lors de l’inspiration. Donc, il est important de trouver une solution rapide pour contrôler l’hyperventilation. C’est très important, car l’hyperventilation peut induire à de nombreuses maladies respiratoires et cardio-vasculaires. Ce phénomène porte également atteinte à la qualité de vie et au bien-être de la victime.

Comment maîtriser le dérèglement de la respiration ?

Quand vous êtes pris de panique à bord de l’avion, votre respiration se dérègle. La fréquence comme le volume de respiration augmentent. Les échanges gazeux pulmonaires sont perturbés. Il y a plus d’apports en oxygène par rapport à votre besoin métabolique. Il y a aussi un rejet excessif de CO2. Par conséquent, vous souffrez d’hypocapnie ou diminution partielle de CO2 dans le sang. Avant l’embarquement, il faut parler de votre peur au personnel de bord afin qu’il vous assiste tout au long du voyage. Par ailleurs, vous devez apprendre à maîtriser votre respiration grâce à la méthode buteyko. La respiration buteyko est reconnue comme la meilleure manière de respirer pour préserver la santé en général. Elle agit directement sur le système respiratoire et cardiaque. La technique buteyko consiste à respirer moins (moins de fréquence et de volume en même temps). Contrairement aux idées reçues, il ne faut pas inspirer par le nez et expirer longuement par la bouche. Il faut respirer normalement en veillant à faire une petite pause entre chaque cycle respiratoire. Concentrer sur votre respiration vous permet rapidement de sortir de l’état de panique et de retrouver votre calme. La bonne gestion de l’inspiration d’oxygène et d’expiration de CO2 permet de stabiliser les échanges pulmonaires. Quand vous rejetez moins de CO2, l’hyperventilation diminue en conséquence. Ce qui augmente l’apport d’oxygène dans le sang et les tissus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *